Pour ceux qui me demanderont le code et que d' avance je remercie pour l' intérêt qu' ils portent aux pages de ce site. Au moins je saurai qui ils sont  pour de bon, pour de vrai !
 
Quant aux autres, le temps leur étant égoïstement compté, qu' ils tracent les autoroutes balisées, la tête dans le guidon, peu m' importe !
 
Le 26 février 2017
C' est suite à la remarque de mes amis Laurent, Dominique et Pierre-Alexandre, avec qui je partage le même problème et, sans doute les mêmes attentes, que je me suis décidée à écrire cette page à propos de l' échange, du partage, des tentatives de dialogues que nous mettons en ligne soit sur Facebook, soit sur nos sites persos et autres blogs.
 
Beaucoup de ceux qui se contentent de cliquer sur " j' aime " ou " j' aime pas ".... semblent ne pouvoir imaginer le temps que nous passons à scanner des documents, des photos et autres textes écrits les accompagnant. Leurs excuses seraient-elles le manque de temps ou pire une certaine indifférence, je préfère zapper sur leur mépris que je subhodore chez eux  inconscient mais malgré tout  blessant.
 
Plus de 15 ans que j' ai ouvert ce site. Qui parle de tout et de rien.  Je l' ai commencé avec 4 pages, j' en suis à un peu plus de 250. Combien de gens en retour m' ont adressé un petit message ? Ma seule consolation c' est de me dire que je suis loin d' être la seule à regretter ce peu de goût qu' ont les gens pour l' échange, le vrai, celui qui coûte un investissement personnel quand bien même ce partage serait des plus modestes, quelques lignes écrites avec leur coeur comme on peut le faire sur un coin de table . Mais rien pour eux ne vaudra jamais de perdre leur temps à notre intention pour cette seule raison : Ils préfèrent afficher des docs, photos, vidéos et autres posts dont certains sont remarquables et d' une certaine tenue mais hélas la plupart d' entre eux sont  prédigérés donc on ne peut plus impersonnels et d' une grande médiocrité ; balancés sur le web par d' "  illustres " inconnus, vus et revus plusieurs fois
 
alors qu' un mot amical, une remarque bien placée nous suffirait à NOUS autres !
 
Très souvent au cours de mes nuits d' insomnies je me branche sur des blogs extraordinaires, dont plus des 3/4 sont faits par des Hommes, les Nanas restant souvent plaquées au sol, dans l' ordinaire de la vie alors qu' il leur suffirait de.... !.  Mais ces fabuleux bloggeurs, collectionneurs et autres,  n' ont pas plus de succès que moi. Amère consolation bien que je puisse dialoguer avec eux ce dont je ne me prive pas.
 
A 3 heures du matin se retrouver au fin fond de la Patagonie avec un correspondant "  inconnu " enfermé dans une base scientifique c' est diablement enivrant, autant pour lui mon cher Erwin que pour moi. Et que je salue en passant. Mais ça ne peut tout à fait remplacer ces amis et autres connaissances avec qui un jour de nos vies nous avons partagés de sacrés bons moments. Réunis tous ensemble au pied d' un donjon, lors d' un carnaval, d' une cérémonie religieuse, autour d' une bonne table, ou encore le temps d' un mariage, d' une virée en mongolfière, d' un voyage, d' une crémaillère pendue, que sais-je encore ?!
 
Si beaux et sympathiques moments qui, hélas, ce sont arrêtés là !
 
Ne méritant plus guère qu' un " j' aime " des plus réducteur en passant.
 
Un clic ou deux  encore et  de mon côté j' arrête de geindre ! Ceux et celles qui m' ont déçue se reconnaîtront, et puis il n' est jamais trop tard pour bien faire. Sinon oui un clic peut suffire je vous l' accorde,  au moins les clics c' est aussi fait pour ça :
 
Mettre un terme à une relation bancale, un point final à l' attente des inconséquents et autres j' en foutre
Désormais, ceux qui voudront aller sur mon site ( voir par exemple, les 31 pages que j' ai écrites sur Guise et en particulier sur Mau-Mau ) ne pourront y accéder
 
qu' en me demandant le code perso.
 
Ras-le-bol des gens qui se contentent de venir prendre sans jamais rien donner !
 
Le partage ce n'est pas un truc qui se vit à sens unique et ce n' est pas trop fatiguant de venir écrire, de temps à autre, ce qu' on pense sur les sujets intéressés.
 
Ne serait-ce qu' en deux lignes !
 
Difficile d' établir un échange en se référant aux seules adresses ip ! Dans ce monde de l' hyper-communication où cette communication entre les gens est réduite à presque rien ! Où les Humains que nous sommes tous n' ont jamais aussi mal et si chichement communiqués entre eux !
 
A la longue cela devient très frustrant. Peu m' importe en effet de savoir que quelques centaines de personnes viennent se balader chaque mois sur mes pages si, en retour,
j' ignore leurs noms
 
mais avant tout pourquoi elles le font !